Un peu d'histoire

           Sa dénomination et sa situation géographique indiquent que Virey est un village très ancien. Virey vient de VIRIACUM, nom composé de « VIR » (homme) et d’ »ACUM », ce qui tend à supposer que le village s’est construit autour d’une villa gallo-romaine, installée près de voies bien fréquentées. On accola « le Grand » vers le milieu du XIXème siècle, un nom officialisé par la préfecture en 1987.  

Aperçu du village sur le plan Napoléon en 1829

virey_2_1829.jpg

Le Deffend fut au départ l’unique lieu habité. Il forma, avec le Petit Virey, l’essentiel du village bientôt rejoint par les hameaux du Grand Virey et du Défriché qui n’a jamais compté que cinq à six habitations. On estime que Le bourg ne s’est véritablement formé qu'aux environs de 1850.

 La population vécut longtemps du travail de la terre et de l’exploitation de la forêt, très vaste autrefois, usant aussi de l’une des ressources naturelles de la région : l’argile. La tuilerie se trouvait presque au centre du bourg qui comptait également une huilerie. Pour finir, On notait l’existence d’un moulin seigneurial sis à l’emplacement actuel du plan d’eau, et celle d’un moulin à vent situé au lieu dit « Baragnon » (terrain proche de la déchetterie.) Quant à l’église actuelle, de style roman à trois nefs, construite vers 1852, elle remplaça un édifice plus ancien au clocher remarquable. C’était l’un des plus beaux du diocèse, muni d’une tour carrée à deux étages de baies géminées en plein cintre. Elle était surmontée d’une flèche en pyramide de pierre à quatre rampants.

            A présent, tous les hameaux sont reliés par des constructions nouvelles et un habitat dispersé, caractéristique de la plaine de la Saône qui a, au fil des ans, évolué en zones pavillonnaires. Commune de 1373 habitants -au dernier recensement- pour une surface de 1200 hectares, elle fait partie des communes de la deuxième couronne de l’agglomération chalonnaise. La population y est essentiellement jeune. Bien que proche d’une grande ville, Virey le Grand a su garder son identité en maintenant un cœur de village avec commerces, écoles, bâtiments publics. On y trouve également un tissu associatif important.