Le bâtiment "ancienne mairie"

Le 22 avril 2011, le Conseil municipal a voté une délibération attribuant le nom de Camille MARECHAL au bâtiment communal dit de « l’ancienne mairie ». Si quelques anciens se souviennent de lui, la plus grande partie des virois peut légitimement s’interroger sur la raison de ce choix. Qui était Camille MARECHAL ? 

Ce chalonnais de souche, né en 1911 dans une modeste famille de dix enfants, devient virois en épousant Marie-Louise Devaux, fille d’un agriculteur du Petit Virey, un an avant la déclaration de guerre. A l'époque, il échappe à la démobilisation en raison de ses charges de famille. Il entre alors en  résistance et fait partie des FFI et du FTPF de Virey-le-Grand au sein desquels il participe à divers actes de sabotage. Arrêté en 1943 par la Gestapo, il est d’abord interné à Chalon-sur-Saône puis à Compiègne avant d’être déporté à Buchenwald et Dora. Libéré en mai 1945, il rentre chez lui affaibli, diminué physiquement, mais vivant et plein de cette énergie qu’il déploiera tout au long de sa vie.

Son passé de sportif (ancien coureur cycliste amateur et passionné de motos) l’aide à surmonter l’épreuve qu’il vient de subir. Après la guerre, la nation reconnaissante lui décerne, outre la Médaille du Combattant volontaire de la résistance, la Médaille militaire et la Croix de guerre avec palme,  la Légion d’Honneur, dont l’avis arrivera, hélas, six mois après son décès.

Employé aux Chantiers Schneider de Chalon où il avait travaillé durant 25 ans, jusqu’à sa retraite en 1971, Camille MARECHAL était entré au Conseil municipal en 1959, assumant les fonctions de maire par intérim sous la magistrature de Charles Badet, souffrant. Il exerça ensuite à plein temps les fonctions de Maire de Virey-le-Grand de 1965 à 1971. A ce titre, il résida avec sa famille dans le bâtiment qui va désormais porter son nom. Au service de ses concitoyens durant  de nombreuses années, Camille Maréchal resta ce qu’il avait toujours été, un honnête homme, soucieux du bien-être de ses administrés. Il sut en même temps transformer avec discrétion mais fermeté un petit village de 600 habitants en un bourg important qui fit la fierté de ses habitants . En rebaptisant la salle de l'ancienne mairie "salle Camille Maréchal", la commune reconnaissante associe son nom aux changements de ce village qu’il aima et servit avec compétence et dévouement.